:: Biography ::

Nicolas Quaegebeur (Ikhaan) - Double exposure - 2009

Arrivé avec l’ère du numérique, Ikhaan (Nicolas Quaegebeur) a fait surface, puis c’est dans une bulle d’argentique qu’il s’est vite réfugié… D’abord sous la forme de manipulations en chambre noire, de double expositions en collaboration avec des filmophages du monde entier (Suisse / Thaïlande / Suède / Inde)… La peur des pixels, ou la passion du film ? Ou simplement l’envie de préserver la vision d’un art qui nécessitait temps et patience… Mais comme il faut vivre avec son temps, les couleurs de font de plus en plus explosives au fil de ses créations et les manipulations numériques de plus en plus présentes, bien que le film reste le support de prédilection de ce Sherbrookois d’adoption…

:: Equipment ::

J’utilise ma vieille caméra Bronica SQ-A (6×6) pour la plupart de mes photographies prises après 2008. J’aime utiliser des films N&B (Ilford la plupart du temps) et mes deux lentilles 40 mm 1:4 et 150 mm 1:4. Tous mes rouleaux sont développés par moi-même à la chambre noire pour un meilleure contrôle de la qualité. Ce procédé peut s’avérer long et fastidieux (surtout pour les retours de vacances) mais permet une certaine constance de résultat… Vive la photo argentique ! Avant celà, je me suis formé avec une Fujica AZ-1 (35 mm) et mon Lomo LC-A (35 mm). Au départ, j’utilisais beaucoup de traitemen croisé (développement de films E-6 dans une chimie de C-41) pour des couleurs éclatatntes mais c’est aujourd’hui chose impossible àSherbrooke, petite ville du Québec où je réside… Donc je me contente de films couleurs expirés que j’ai pu acquérir au fil des ans…